(©University of Central Florida)

Le radiotélescope d’Arecido s’est effondré le 1er décembre 2020 sur l’île de Puerto Rico. Découvrons ensemble l’histoire de cet objet à la pointe de la technologie entre la réalité scientifique et la science-fiction.

57 ans de bons et loyaux services

Construit au début des années 60 sur l’île de Puerto Rico, le radiotélescope d’Arecido était initialement prévu pour étudier la haute atmosphère terrestre. Ses capacités extraordinaires (seul télescope équipé d’un radar et doté de larges fréquences allant jusqu’à 10 gigahertz) ont ensuite mis au service de la recherche en astronomie. Plus précisément, on compte parmi ses exploits l’observation des astéroïdes pouvant notamment menacer la terre, l’envoi d’un message à destination d’une intelligence extraterrestre en 1974, la découverte des premières exoplanètes hors système solaire en 1992, les premières cartographies de Vénus, la traque de molécules présentes dans l’espace, ou encore l’étude des pulsars (cadavres d’étoiles) qui produisent des rayonnements électromagnétiques dans le domaine des ondes radio.

Un radiotélescope pour tous

Le radiotélescope d’Arecido se distinguait aussi par le fait qu’il était ouvert à tous. Bien que géré par la National Science Foundation (NSF) américaine, tous les astronomes du monde pouvaient en demander une portion de temps pour faire leurs observations à distance. De plus, de nombreux étudiants s’y formaient pour devenir de grands scientifiques et astronomes. Enfin, ses apparitions dans plusieurs films et séries SF comme X-Files, Goldeneye et Contact avec Jodie Foster avaient contribué à renforcer le mythe auprès du grand public.

La fin d’une légende

Après plusieurs avaries sérieuses survenues en août et novembre 2020, le mastodonte s’est effondré le 1er décembre 2020 entre 7h45 et 8h, heure locale sans faire de victime ni blessé. Les câbles qui soutenaient sa plateforme de 900 tonnes ont cédé entrainant sa chute sur la parabole de 305 mètres de diamètre située 140 mètres plus bas. La communauté mondiale des astronomes s’est émue de cet évènement tragique qui marque la fin d’un outil irremplaçable pour la science et la recherche astronomique et spatiale.

Vidéo spectaculaire de son effondrement

(Sources : Huffingtonpost.fr| Lemonde.fr | Sciencesetavenir.fr)