Une entreprise bretonne lance la balise de détresse la plus compacte du marché

(©Syrlinks)

Syrlinks, spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements de radiocommunication et de positionnement vient de lancer la plus petite balise de détresse en mer à destination des plaisanciers et des professionnels de la mer.

Fort d’une expérience de 6 ans dans les secteurs de la défense, de la sécurité et de l’industrie spatiale, l’entreprise située à Cesson Sévigné (35) fait de sa balise My-AIS™ le premier produit de sa gamme dédiée à la sécurité en mer.

Plus petite et plus pratique

My-AIS™, distribuée sous la marque SIMY® est plus petite qu’un téléphone portable. Elle est aussi très légère avec un poids de 95 grammes. Ses dimensions et sont poids sont de vrais atouts par rapport aux autres produits du marché plus lourds et plus volumineux. La balise a été ainsi pensée pour laisser son détenteur libre de ses mouvements.

Comment fonctionne t-elle ?

Installée sur un gilet de sauvetage ou un radeau de survie, elle se déclenche automatiquement lors du gonflement. Une fois en route elle émet une alerte sonore, un flash lumineux et transmets avec une portée de 5 à 10 milles nautiques (9 à plus de 18 km), votre position GPS par ondes VHF aux navires et stations côtières à proximité. Le signal, envoyé via le réseau AIS(*), précise alors la position exacte de la personne en détresse.

Ses autres caractéristiques

Construite pour durer, ses piles ont une durée de vie de 7 ans. Par ailleurs la balise est dotée d’un signal GPS performant (72 canaux), d’une antenne radio longue portée et d’une étanchéité à toute épreuve (IP67). My-AIS™ est distribuée via le site http://www.simy-beacons.com/ au prix de 199 €.

En savoir plus sur la balise de détresse My-AIS™.

En savoir plus sur Syrlinks.

(*) : Système de géolocalisation automatique permettant de connaître la position GPS d’un navire, d’un naufragé,…par échanges automatisés de message par radio VHF.

(Sources : Ouest-france.fr | Francebleu.fr | Nauticnews.com)

On juin 30th, 2017, posted in: Actu Radiocommunication, Articles à la Une by