Provence Com adhère au dispositif ARDAN pour recruter

Mettre en place des projets dormant, lancer de nouvelles activités ou tout simplement structurer son business, demande beaucoup de temps et d’argent pour les patrons de petites et moyennes entreprises. Ne pouvant pas être au « four et au moulin », l’intégration de nouvelles ressources s’impose.Mais comment, trouver les bons profils et éprouver leurs compétences sur une période suffisamment longue pour éviter « l’erreur de casting ». Le dispositif ARDAN (Action régionale pour le développement d’activités nouvelles) apporte une solution à cette double problématique.

Le principe et les avantages du dispositif ARDAN

Né en 1988, celui-ci est proposé aux entreprises de moins de 50 salariés, créées depuis plus d’un an, indépendantes de groupes et financièrement saines dans 5 régions de France : Grand-Est, Hauts-de-France, Midi-Pyrénées, Normandie et PACA.

Le principe est simple : Une entreprise qui souhaite intégrer un collaborateur afin d’innover ou de se diversifier (activités nouvelles), accueille une personne à la recherche d’un emploi pour un stage de 6 mois. Durant cette période, le stagiaire pilote le nouveau projet au sein de la structure (812 heures) tout en suivant une formation au CNAM directement liée à ce dernier (98 heures). Cette combinaison présente 3 grands atouts :

  • Favoriser la concrétisation de projets de développement dans les entreprises
  • Faciliter l’intégration de demandeurs d’emploi au sein de l’entreprise avec des fonctions stratégiques
  • Sécuriser le parcours professionnel du stagiaire en développant ces compétences par la formation et le terrain

L’ensemble du dispositif est cofinancé par le Conseil Régional, les pouvoirs publics et l’entreprise.

ARDAN : Une opportunité pour Provence Com

Pour accentuer son développement sur le marché de la radiocommunication professionnelle numérique et TETRA en France et à l’international, Provence Com a étudié de nombreuses solutions. Séduits par l’approche proposée par le contrat Ardan, Rolland et Nicolas Sanna ont décidé d’intégrer Patrick Tinchon en mai 2016 pour piloter ces nouveaux projets.

Patrick a bien voulu se prêter à l’exercice de l’interview pour nous présenter son expérience :

Quel est votre parcours professionnel ?

Patrick Tinchon : J’ai passé 21 ans dans la Marine Nationale. Après cette longue expérience, j’ai travaillé dans une société spécialisée dans la radiocommunication professionnelle, domaine qui me passionne et dans lequel je souhaite évoluer. Par la suite, ma recherche d’emploi, m’a amené à rencontrer Rolland et Nicolas Sanna, Dirigeants de Provence Com. Ce sont eux qui m’ont fait découvrir les avantages du dispositif ARDAN. J’ai tout de suite adhérer au principe qui me permettait d’être impliquer rapidement et concrètement dans le développement de l’entreprise tout en suivant une formation diplômante pour élargir mes compétences.

Quelles ont été les grandes étapes de cette intégration ?

Patrick Tinchon : J’ai effectué mon stage de mai 2016 à novembre 2016. Durant cette période j’ai compris ce que l’entreprise attendait de moi et ce que je pouvais lui apporter. Ma formation au CNAM, m’a permis de développer des compétences directement liées à mes missions au sein de l’entreprise. Depuis décembre 2016, j’occupe le poste de Technico-commercial au sein de Provence Com.

Quels sont pour vous les principaux avantages d’ARDAN ?

Patrick Tinchon : C’est un excellent moyen d’ouvrir des portes sur le marché du travail tout en améliorant son expertise. Pour l’entreprise, c’est la possibilité de concrétiser ou d’accélérer des projets de développement freinés par un manque de ressource. C’est enfin une solution efficace pour que la confiance s’installe entre les dirigeants et le nouveau collaborateur.

En savoir plus sur le dispositif ARDAN.

On mars 22nd, 2017, posted in: Actu ProvenceCom, Articles à la Une by